Title

Evolution Of A Metaphor In Old Russian Literature

Document Type

Article

Publication Date

1972

Published In

Canadian Slavonic Papers

Abstract

Dans l’épopée russe médiévale il y a une métaphore d’origine folklorique qui décrit le combat en termes d’une fête au cours de laquelle les chevaliers servent à l’ennemi une “coupe de sang” ou la boivent eux-mêmes. Le Lais de la Campagne d’Igor s’en sert. Mais cette metaphore n’atteint sa perfection artistique que dans la Destruction de Riazan au XIIIième siècle:. Une analyse textuelle démontre que la réalisation de toutes les possibilités implicites dans la métaphore originale et sa transposition en un nouveau milieu est obtenu par un mélange de l’imagerie païenne et des images tirées des Ecritures Saintes. La “coupe” dans laquelle boivent les chevaliers est amenée en conjonction avec la “coupe” dans laquelle boit le Christ. Les contradictions entre l’éthique de la classe militaire et le message de non-violence apporté par le Christ sont résolues par I’application du motif de la coupe héroïque pour caractériser la mort des princes-martyrs Boris et Gleb dans le Sermon des Princes. Ce précédent littéraire a justifié l’emploi subséquent des connotations religieuses de la coupe pour traiter des thèmes militaires. L’expérience liturgique comme fête dans la Maison du Seigneur et la croyance en la transformation du vin en le sang du Christ dans la coupe eucharistique ont encore contribué à la christianisation de la métaphore, qui présente dans sa forme finale un bon exemple de la culture ecclésiastique de la dernière période de Kiev.

This document is currently not available here.

Share

COinS